Présidentielle à Madagascar: « Ah bon est-ce vrai ? »

Présidentielle à Madagascar: « Ah bon est-ce vrai ? »

Déclaration de Rajoelina, la réaction du candidat Maurice Beranto

live20h10 ANDRY RAJOELINA : le président de la Transition annonce qu’il ne sera pas candidat aux prochaines élections présidentielles.

live20h18 ANDRY RAJOELINA : le président de la Transition estime que les législatives devraient être organisees avant les présidentielles afin d’assurer le bon déroulement des futures élections.

rapporte Orange.mg.

En moins de 20 minutes, hier soir, entre 20H et 20H20, dans une même déclaration, Andry Rajoelina a scellé tout d’abord et définitivement son sort en annonçant qu’il suit les recommandations de la Communauté internationale comme celles des malgaches qui pensent réellement au pays ; en effet, il renonce à se présenter à l’élection présidentielle. Malgré toutes les spéculations les plus folles qui ont suivi l’annonce de la tenue de cette déclaration, connue depuis le début de la journée de mardi, Rajoelina a donc finalement résisté à tous les apprentis sorciers et vendeurs d’illusions qui l’entourent. Il aurait été plus simple de le dire depuis tout ce temps ; cela aurait amené un début de sérénité dans notre pays.

Beaucoup d’entre nous, et moi en premier, se sont toujours demandé pourquoi autant de tergiversations face à une évidence. Comment pouvait-on effectivement imaginer que le président de la transition, s’il pense vraiment au pays comme il aime le répéter à chaque occasion, pouvait se présenter à une élection qui va sceller la fin de la transition qu’il préside ? En tous les cas, je salue cette décision, qui je pense, est bien la première qui soit à la hauteur de la fonction que Rajoelina assume depuis mars 2009.

En second lieu, en estimant que les législatives devraient être organisées avant la présidentielle, Rajoelina montre qu’il n’a pas pris cette déclaration de non participation à la présidentielle de gaité de cœur. Au lieu de calmer le jeu définitivement,  il va continuer à mettre de l’huile sur le feu, face à une décision qui pourtant, a été prise depuis des mois. La CENIT a assumé ses responsabilités en prenant cette décision. Le FIDEM, comme tous les autres partis politiques, s’est organisé en conséquence. Qu’il nous laisse donc continuer notre travail dans la tranquillité. Son rôle devra être désormais d’aider la CENIT et le gouvernement à réussir à des élections transparentes et crédibles, dont les résultats ne seront pas contestés. Ce comportement démontrerait que Rajoelina pense réellement à son pays et son peuple. Nous saurons l’en remercier
Maurice BERANTO
Président national du FIDEM
Candidat à la présidentielle 2013

Trackbacks

Leave Your Comment